actuel/qui sommes-nous ?

Actuel:

Au cours des derniers mois de 2019, nous avons obtenu de deux fondations suisses (la fondation Charles Léopold Mayer et le fonds ‘SIG Vitale Innovation’ des Services industriels de Genève) des subsides qui nous permettent de réaliser actuellement un premier scénario négaWatt pour la Suisse. Cela signifie que nous allons, comme nos collègues français l’ont fait à 4 reprises, analyser tous les besoins énergétiques suisses (logements, transports, alimentation/agriculture et industrie) et voir comment la sobriété couplée à l’efficacité permettraient de les réduire. Ce travail de scénarisation est fait avec le bureau d’études Mobil’homme, basé à Lausanne et connu notamment pour ses travaux et analyses dans le domaine des transports. Ce scénario devrait être terminé à la fin de 2020 ou au début de 2021.

 

Qui sommes-nous?

Le collectif ‘négawatt Suisse’ a été fondé en 2016 par Philippe Bovet et Amadeus Wittwer avec l’accord et le soutien de l’Association française négaWatt. Il nous est apparu nécessaire de créer cette structure, car le principe négaWatt avec sa structuration sur trois piliers peut contribuer à enrichir les discussions suisses dans le domaine de l’énergie. En 2018, le collectif est devenu une association. Les fondateurs et membres de l’association suisse négaWatt sont mentionnés ci-dessous par ordre alphabétique :

 

 

DSC00121Philippe Bovet Né le 18.10.61 à Genève, double national suisse et français. Journaliste indépendant depuis 1989, depuis quinze ans spécialisé uniquement dans les énergies renouvelables et l’environnement. Auteur de deux livres. Depuis 2004, il est membre de l’Association française négaWatt (nW) dont il est aussi l’un des ambassadeurs. En 2005, alors qu’il habite encore Paris, il fonde l’association ‘Les Amis de l’EcoZac de la Place de Rungis’. Via le travail de celle-ci, le premier écoquartier de Paris est actuellement en construction. L’association a obtenu en 2006 un prix européen pour son travail: un Eurosolarpreis. Voir également ici. Il est aussi accompagnateur en montagne diplômé.

 

 

 

Guillaume Habert est chargé de la chaîre de construction durable à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). Avec dix autres scientifiques, ingénieurs et architectes, il entend enraciner la durabilité dans toutes les disciplines du domaine de la construction. Cela implique de réaliser des travaux interdisciplinaires concernant par exemple des analyses de cycle de vie, des travaux sur le métabolisme urbain ou la science des matériaux. Il est un ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Paris et de l’Université de Toulouse où il a obtenu un PHD en géologie structurelle. Au cours des 15 dernières années, il a travaillé dans différentes universitésen France, au Brésil et aux USA et ce dans le domaine de la géologie, des sciences des matériaux, du génie civil et des sciences de l’environnement.

 

 

 

Cédric Jeanneret, 51 ans, genevois, marié et père de deux jeunes enfants. Sa double formation d’ingénieur et de travailleur social lui permet de comprendre à la fois les aspects techniques et humains de l’énergie. Dans les années 90, il travaille comme conseiller scientifique d’une agence de communication et fonde diverses associations et Start-up dans le domaine du conseil. Ces dernières sont actives dans le domaine des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et de la mobilité. En 2008, il crée et dirige pour le compte des Services Industriels de Genève (SIG) le programme d’efficacité énergétique éco21. Celui-ci a permis de faire baisser la consommation électrique du canton de Genève de 5% par an, bien que Genève ait connu au cours des dix dernières années une croissance économique et démographique. Il est membre de divers conseils d’administration nationaux ou internationaux comme swisscleantech, european council for an energy efficient economy, etc.

 

 

 

Catherine Lavallez est spécialisée en planification énergétique territoriale et appui aux collectivités dans la mise en œuvre de leurs politiques énergie-climat-air. Docteur en sciences de l’environnement et économie,elle est également formée aux démarches de prospective territoriale et à l’animation des pratiques d’intelligence collective (accompagnement de groupes dans la définition de vision, stratégies, plans d’actions partagés). Riche de plus de 10 ans d’expérience, auprès de Rhônealpénergie-environnement, au sein du bureau Amstein + Walthert puis du bureau Territoires & Energies, elle collabore aujourd’hui avec l’Etat de Genève, les Services Industriels de Genève, le Pôle Métropolitain du Genevois Français ainsi que d’autres collectivités publiques, pour la mise en place de stratégies énergie-climat-air à dimension territoriale. Elle est également chargée de cours à l’Université de Grenoble (« énergie et développement territorial »), et administratrice de la coopérative énergétique enerKo, dont le but est de promouvoir la réappropriation citoyenne de l’approvisionnement énergétique.

 

 

 

 David Moreau est ingénieur EPFL en Science et Ingénierie de l’Environnement avec une spécialisation en aménagement du territoire (2018). Il a à son actif plusieurs expériences professionnelles dans des bureaux d’études en mobilité et en écologie de la construction. Il a réalisé des travaux de modélisation et d’analyse de données dans le but de dimensionner des infrastructures tout en tenant compte des pratiques sociales et des modes de gouvernance. Il travaille actuellement chez Mobil’homme, un bureau de sciences sociales en urbanisme et mobilité spécialisé en étude d’usage et en analyse d’interaction entre mobilité et territoire. En parallèle David exerce en tant qu’indépendant depuis 2009 la profession de guide de haute montagne.

 

 

 

Adrian Müller est né le 29.9.1971 à Zürich. En tant que physicien théorique, il travaille depuis 2000 sur divers thèmes dans le domaine du développement durable et plus particulièrement de l’énergie et des systèmes alimentaires. Il est actuellement conseiller scientifique à l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL, Suisse) ainsi qu’à l’Institut pour les décisions environnementales de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Il considère la sobriété comme un élément stratégique central, afin de rendre nos sociétés durables, non seulement au sens énergétique, mais aussi dans le domaine de l’alimentation et des autres aspects de notre consommation. Pour en savoir, cliquez ici

 

 

 

Hedwig Scharlipp. Née en 1988 ä Wuppertal (Allemagne). Etudes en gestion d’entreprises avec comme spécialité le management durable. Travail de ‘bachelor’ sur le thème de la sobriété. Elle a un intérêt marqué pour la gestion durable aussi bien dans des perspectives entrepreneuriales que sociétales. Après quelques temps passés dans le secteur alimentaire écologique, elle a passé à Bâle un Master en développement durable et travaille depuis comme cheffe de projets à Bâle dans le domaine de la durabilité. Elle habite à Fribourg en Brisgau.

 

 

 

amadeus_wittwerAmadeus Wittwer Né le 16.2.1977 à Olten. Père de trois enfants. Il vit et travaille dans la banlieue de Berne. Cursus: électromécanicien, informaticien et chef de projet. Profession: Energy Transition Designer dans divers secteurs de la transition énergétique. En 2011, il fonde la Coopérative suisse de l’Energie, (Energiegenossenschaft) dont il est le président.